samedi 30 octobre 2010

Etel (56) - Première audition dimanche après la restauration

Inscrit au patrimoine, l'harmonium de l'église Notre-Dame-des-Flots compte parmi les instruments les plus intéressants de ce type. Silencieux depuis plusieurs décennies, il vient d'être entièrement restauré. Dimanche, il sonnera à nouveau, le matin, lors de l'office (10h30), sous les doigts de Mickael Gaboriau, organiste de Sainte-Anne-d'Auray, et l'après-midi (15h), lors d'un concert bombarde et orgue, avec Jean-François Talmont et Jean-Yves Gouiffès (ici au clavier), dans un répertoire de chants bretons sacrés et profanes.


Le Télégramme  - 22 octobre 2010

vendredi 22 octobre 2010

Etel (56) - L'harmonium historique a réintégré l'église

Après cinq mois de restauration dans l'atelier de Pascal Auffret, à Saint-Nazaire, l'harmonium historique a réintégré l'église jeudi matin(1). «Il va pouvoir reprendre vie», confiait le facteur d'orgue, content d'avoir pu sauver un instrument de cette qualité, et surtout à l'idée qu'une vie musicale allait désormais l'entourer. En l'écoutant sonner, Jean-Yves Gouiffès et les membres de Harmonie-Orgue-Etel se réjouissaient de sa qualité et son expression sonore. Ils se délectaient par avance de ce qui pourra être organisé autour de cet instrument. 
Un instrument datant de 1879 
Son démontage en atelier a permis de le dater précisément: «J'ai trouvé une inscription portant la date de 1879; c'est cohérent avec la mention de la médaille d'or décernée à ce modèle lors de l'exposition universelle de 1878», notait Pascal Auffret. La restauration a porté essentiellement sur la partie supérieure: toutes les pièces mécaniques, les registres, les jeux, et les 500anches, fortement oxydées, mais récupérables, notamment pour la voix céleste: «Ce sont des anches introuvables; là, on s'en sort bien». Quant à la soufflerie, qui avait moins souffert, elle a simplement été revue. L'intervention s'est élevée à 6.100€, dont 10% restent à la charge de l'association, qui aura aussi à assumer d'autres frais techniques (suivi d'entretien) mais aussi artistiques, pour les concerts à venir. 
Première audition le 24octobre 
L'harmonium restauré sera béni lors de l'office du 24octobre. L'après-midi, Jean-Yves Gouiffès et Jean-François Talmont le feront sonner pour un concert bombarde et orgue, mais aussi uilleann-pipe, dans le cadre de Douar Alré (15h, entrée libre). L'inauguration musicale officielle aura lieu le samedi 13novembre (20h30, entrée libre), avec l'organiste Mickael Gaboriau, le choeur des Quatre Vents et plusieurs instrumentistes (harpe, violoncelle, etc.), dans un programme César Franck, avec notamment «Les Sept paroles du Christ sur la croix». 
(1) Il est placé sur un podium mobile et devrait réintégrer la tribune ultérieurement.

Le Télégramme 15 octobre 2010

dimanche 17 octobre 2010

Etel (56) - Retour de l'harmonium Debain à l'église

Pascal Auffret qui a restauré l'harmonium Debain de l'église, est heureux qu'il soit entre les bonnes mains de Jean-Yves Gouiffes.</P>
L'harmonium a été inventé par le Français Alexandre Debain qui en déposa le brevet en 1842. Celui d'Etel a été acheté en 1880. C'est pour la valeur de ce patrimoine que grâce à la collaboration de la municipalité (6 100 €) et de l'association Harmonie orgue Etel (600 €), la restauration de l'instrument a pu se faire.
En juin, Pascal Auffret de Saint-Nazaire a pris en charge l'harmonium. « J'ai tout démonté, explique l'artisan. Il fallait dérouiller la transmission mécanique et en refaire le réglage. J'ai déposé 491 anches qui étaient oxydées, le vert-de-gris apparaissait. J'ai ensuite tout remonté, réglé et accordé. La soufflerie a pu être sauvegardée. » Pascal Auffret garantit son intervention dix ans avec un entretien régulier.
L'instrument possède quarante commandes et boutons de registres, trois genouillères. L'église a de nouveau résonné aux sons des graves de ce beau Debain.
Jean-Yves Gouiffes organiste, va passer de nombreuses heures à découvrir et exploiter le potentiel de cet harmonium.
Un concert inaugural aura lieu le samedi 13 novembre, à 20 h 30 avec une oeuvre de César Franck, harmonium, violoncelle et harpe avec le choeur des Quatre vents de Riantec.
Ouest-France  15 octobre 2010

mercredi 13 octobre 2010

Dossier sur l'orchestrium

Un document vient d'être réalisé

Chez l'auteur : 
14, rue Kléber - 94210 La Varenne-St-Hilaire

vendredi 8 octobre 2010

Estey Phonorium



Cléguer (56) - L'harmonium a retrouvé sa (belle) voix

L'harmonium paroissial a retrouvé sa «voix», grâce au travail de l'association Harmoniums en péril, qui l'a restauré. Et quelle voix: une registration de treize tirants dont clairon, fifre, hautbois, expression trémolo. Pour marquer son retour dans l'église Saint-Gérand, après 26ans d'absence - il était remisé dans le presbytère - un concert inaugural était proposé, dimanche après-midi. Durant plus d'une heure, plus d'une quarantaine de personnes ont pu écouter Louis-Jean Guillou, l'organiste titulaire de Pont-Scorff, accompagné de Dominique Boissy, à la flûte à bec, interpréter des airs baroques et classiques ainsi que des cantiques bretons. Une belle interprétation «magnifiée grâce l'acoustique excellente de l'église», qui a incité le public à bisser les deux musiciens. À l'issue du récital, dont chaque morceau était présenté par le recteur, René Le Ruyet, tous les participants se sont retrouvés pour un goûter à la crêperie.

Cléguer (56) - Concert inaugural de l'harmonium

Beau concert inaugural de l'harmonium paroissial - Cléguer

mercredi 06 octobre 2010



Louis-Jean Guillou et Dominique Boissy ont été bissés par le public.</P>

Après 26 ans d'absence, l'église Saint-Gérand a retrouvé son harmonium, entièrement restauré par Dominique Boissy de l'association Harmoniums en péril. Pour étrenner cette restauration, un concert gratuit a été donné dimanche après-midi à l'église par Louis-Jean Guillou, organiste titulaire de l'église de Pont-Scorff et Dominique Boissy, flûtiste. les deux musiciens ont interprété des airs baroques et classiques. « Nous avons beaucoup de chance car ici l'acoustique est excellente »,s'est réjoui Louis-Jean Guillou. À la fin du récital, les musiciens ont été bissés par le public et la journée s'est clôturée par un goûter à la crêperie

vendredi 1 octobre 2010

Heure musicale à l'église de Cléguer (56)

Heure musicale
Eglise de Cléguer (56)


Dimanche 3 octobre 2010 à 16 h 00 
harmonium, flûte douce
Louis-Jean Guillou & Dominique Boissy
Airs baroques et classiques - Cantiques bretons
Entrée libre